Tirer profit des épidémies de Tordeuse

Les épidémies de la Tordeuses des bourgeons de l’épinette (TBE) inquiètent plusieurs acteurs du milieu forestier. Avec le temps, des mesures spécifiques ont été intégrées à la planification des travaux d’aménagement dans le but de compenser ou de limiter les pertes.

Une des façons de limiter les pertes engendrées par la défoliation massive par la TBE est de récolter les arbres morts ou mourants. Cela tombe bien puisque, selon des recherches de la professeure Évelyne Thiffault de l’Université Laval, les arbres ravagés par la TBE acquièrent de nouvelles propriétés chimiques.

tbe_larve« Les champignons décomposent certains composés du bois et concentrent les autres. Ils changent le pH du bois et, donc, ça peut les rendre intéressants pour de nouveaux produits qu’on voit encore peu sur le marché. Par exemple : de la bioénergie, des biocarburants, du bioéthanol, du biodiesel ou même des nouveaux produits comme des polymères qui pourraient remplacer les plastiques. »
                 – Évelyne Thiffault

 

Pour plus d’information, consultez l’article produit par Radio-Canada.